Traitement des émissions canalisées de Composés Organiques Volatils COV

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de fournisseurs d’équipements de traitement des émissions canalisées de Composés Organiques Volatils COV et d’odeursLire la suite »

Traitement des émissions canalisées de COV : lorsque les préoccupations environnementales rejoignent celles des économies d’énergie.

Ce retour d’expérience concerne une société spécialisée dans la fabrication d’emballages métalliques (bouteilles, aérosols). Ces produits sont revêtus à l’intérieur et à l’extérieur avec des revêtements organiques (laques et vernis).

Ces activités de revêtements organiques génèrent des émissions de Composés Organiques Volatils (COV), qui sont réglementées par l’arrêté ministériel du 2 février 1998. Lire la suite »

Traitement des émissions canalisées de Composés Organiques Volatils COV

Le retour d’expérience présenté concerne une société fabriquant des petits pains sandwich destinés à la restauration rapide. Cette activité génère des émissions importantes de Composés Organiques Volatils COV liées à la fermentation des levures du pain.

Les odeurs et les émissions de Composés Organiques Volatils COV ne sont pas générées comme dans la plupart des secteurs industriels par l’utilisation de solvants. Elles sont dues à la nature de la matière première utilisée, qui contient des Composés Organiques Volatils COV. Le principal produit COV émis est l’éthanol. Lire la suite »

Traitement des Composés Organiques Volatils sur cabines de peinture et économies d’énergie

A l’heure actuelle, la majorité des applications de revêtements organiques sont réalisées avec des peintures solvantées contenant donc des Composés Organiques Volatils (COV), dont les émissions sont réglementées par l’arrêté ministériel du 2 février 1998 modifié pour les installations soumises à autorisation.

Les applications de peinture sont effectuées dans des cabines ventilées pour des raisons de protection des opérateurs. Les débits d’air extraits sont conséquents puisque la vitesse d’air dans la cabine doit être d’environ 0.5 m/s pour des applications manuelles.

Il en ressort des consommations d’énergie importantes liées à la ventilation de ces cabines. Une étude réalisée par le CETIAT en 2012 sur 7 PME montre que la consommation électrique et de chauffage des cabines d’application peinture représente 23 % de la consommation totale électrique et de chauffage des entreprises et que l’optimisation du fonctionnement de la ventilation des cabines constituait la piste de potentiel d’économies la plus importante. Lire la suite »

Traitement d’odeurs liées à des émissions de Composés Organiques Volatils COV

Le retour d’expérience présenté concerne une société fabriquant des huiles et des biocarburants à base de graines végétales. Cette activité génère des odeurs, liées principalement à des émissions de Composés Organiques Volatils COV contenus dans les graines de colza. Lire la suite »

% d’oxygène pour la mesure des Composés Organiques Volatils (COV).

L’objet de cet article est d’attirer l’attention des exploitants sur la question du % d’oxygène indiqué dans les arrêtés préfectoraux pour les mesures de Composés Organiques Volatils (COV). Il arrive qu’il soit par exemple spécifié que les concentrations mesurées doivent être ramenées à une teneur en oxygène de 3%. Nous allons illustrer ci-dessous les conséquences que cela peut engendrer sur la base d’un cas concret rencontré. Lire la suite »

300 000 euros économisés pour le traitement des émissions de Composés Organiques Volatils COV grâce au Schéma de Maîtrise des Emissions SME

Le retour d’expérience présenté concerne une entreprise spécialisée dans la fabrication des gros tubes en acier pour l’industrie.

Ces tubes sont peints à l’intérieur sur une installation de laquage utilisant des peintures époxy solvantées. L’évaporation des solvants au cours du process de fabrication génère des émissions atmosphériques de Composés Organiques Volatils (COV), qui sont nuisibles pour l’environnement.

Pour connaître sa situation par rapport à la réglementation (arrêté ministériel du 2 février 1998), la société a collaboré avec Christine Delahaye, ingénieur expert indépendant, signataire de la charte Energie-Environnement de l’ADEME, garantissant ainsi le respect des règles de déontologie. Lire la suite »

Formation sur les émissions de Composés Organiques Volatils COV

Une formation sur la gestion des émissions de Composés Organiques Volatils (COV) aura lieu à Marseille le 16 octobre 2008. Cette formation est organisée par Environnement-Industrie, association interprofessionnelle des industries de la région PACA engagées dans une gestion durable de leur environnement et des risques.

Christine Delahaye sera l’intervenant formateur. Elle traitera les points suivants :

1- rappels sur la réglementation française (arrêté ministériel du 2 février 1998)

2- Le diagnostic des émissions de Composés Organiques Volatils COV

3- Le Plan de Gestion des Solvants (PGS)

4- Le Schéma de Maîtrise des Emissions (SME)

5- Les techniques de traitement des émissions de Composés Organiques Volatils COV (dépollution par traitement thermique régénératif, récupératif, catalytique, incinérateur, biologique, charbon actif, concentration sur zéolithe etc)

Pour de plus amples renseignements, contacter Christine Delahaye :

Téléphone 01 48 77 78 90.

Cardinal Health s’est équipé d’un épurateur catalytique pour le traitement des émissions de Composés Organiques Volatils COV

Cardinal Health, anciennement LCO Santé située à Osny (95) conçoit et fabrique des produits pour l’industrie pharmaceutique dans deux domaines bien distincts : les principes actifs d’origine biologique ; la sous-traitance de spécialités pharmaceutiques. Ces activités génèrent des émissions de COV (Composés Organiques Volatils) qui dépassent les valeurs autorisées par la réglementation (arrêté ministériel du 2 février 1998) à partir du 30 octobre 2005, notamment en ce qui concerne les émissions canalisées. L’établissement est ainsi un exemple typique des petites entreprises concernées par le renforcement de la réglementation sur les émissions de Composés Organiques Volatils COV. Lire la suite »

La société AURYS, filiale du groupe SAINT GOBAIN, traite ses rejets de Composés Organiques Volatils COV.

La société AURYS, située à Carentan (50), est filiale du groupe SAINT GOBAIN et fait partie de l’industrie du verre. Elle est spécialisée dans le revêtement et la décoration de verre plat (miroirs, glaces).

Le site comprend un atelier d’application de laques et vernis et un atelier de sérigraphie.

Les laques, vernis et encres utilisés sont des produits contenant des solvants dont l’application engendre des émissions atmosphériques de Composés Organiques Volatils (COV), qui sont nuisibles pour l’environnement.

Lire la suite »